Mauritanie : Isselmou Ould Hanefi : Message de vœux aux travailleurs à l’ occasion de la fête du premier Mai 2018

isselChers compatriotes, Chers travailleurs,

C’est pour moi  un grand honneur,  en ce jour du 1er mai, de vous adresser toutes mes félicitations et mon entière solidarité pour la consolidation des acquis.

Malgré le contexte sociopolitique et économique difficile, des horizons rarement aussi sombres et une concurrence sans précédent de la main d’œuvre étrangère. Vous avez pu réaliser entre autres  progrès important :

  • La mise en œuvre de la Loi 2015-035 portant incrimination de l’esclavage et réprimant les pratiques esclavagistes.
  • La Loi 93-09 du 18 janvier 1993 relatif à l’élargissement du régime de la contractualisation et l’adoption du statut des contractuels.
  • L’achèvement de la  réforme relative à la main d’œuvre portuaire dans laquelle l’Etat a investi 112.680.000 MRU, ainsi que la poursuite de la  régularisation du Personnel Non Permanent (PNP) de l’Etat, qui a permis à 2347 Dockers de gestion des fonctionnaires et agents de l’Etat de sortir de la précarité de l’emploie.

Au niveau de la Société Nationale Industrielle et Minière « SNIM » vos sacrifices ont porté leurs fruits avec une hausse significative de l’enveloppe sociale, qui est passée de  500 à 600 millions MRU, en plus de l’octroie aux travailleurs d une prime d’encouragement équivalente à 27,5% du salaire. Nous espérons, que le Round des négociations engagé  lundi, avec la direction aboutira à la satisfaction de vos doléances restées en suspenses dans le cadre de la plateforme revendicative de décembre 2017

Chers compatriotes, chers travailleurs,

Votre combat a été aussi porteur à travers la mise en place du  Projet d’appui aux filets sociaux, dont l’objectif est de  réaliser les deux piliers de la Stratégie Nationale de la Protection Sociale « SNPS » que sont le Registre social et le Programme de transferts sociaux « Tekavoul », qui vont identifier les ménages pauvres et vulnérables, avec une méthodologie de ciblage objective et transparente.

En dépit de ces avancées notoires, beaucoup de choses restent à faire, car les bonnes performances  économiques tant vantées par le gouvernement ses dernières années n’ont pas profité  à une grande partie de la population qui est toujours exclue dans le partage des fruits de la croissance.

En effet, il est temps que chacun de nos compatriotes puisse bénéficier de la valeur ajoutée découlant de la croissance, du progrès  et de l’enrichissement  de la Mauritanie.

Le combat des travailleurs est celui de tout mauritanien conscient et citoyen, mais aussi, celui de la Mauritanie.

Vive les travailleurs heureux prospères et dignes

Vive la Mauritanie libre, démocratique unie et solidaire

A propos

Site web d'information et de communication de L'ONG SOS Abbere